"L'Europe victime de la présidentielle"

Alors que les Français se montrent majoritairement en faveur de l'Union européenne, deux candidats anti-euro pourraient bien se qualifier pour le second tour de l'élection présidentielle, comment expliquer ce paradoxe ? 

Lire la tribune