Cédric Villani : « Je n’ai jamais eu les idées claires sur mon avenir »

Lauréat en 2010 de la médaille Fields, la plus prestigieuse distinction de sa discipline, le mathématicien Cédric Villani est aussi un fervent défenseur de la recherche et de l’Europe.

"Vous soutenez publiquement la candidature d’Emmanuel Macron. Pour quelle raison ?

Du fait de sa position vis-à-vis de l’Europe. Je travaille depuis 2011 avec le think tank pro-européen EuropaNova, dont je suis maintenant l’un des vice-présidents, et pour lequel l’avenir réside dans une Europe fédérale. C’est dans ce contexte que j’ai rencontré Emmanuel Macron pour la première fois, en 2013, alors qu’il s’occupait à l’Elysée des questions européennes. Et puis j’ai entendu son discours à Berlin, à la mi-janvier de cette année : c’était le discours le plus résolument et sincèrement pro-européen qu’ait fait un dirigeant politique français depuis longtemps. Je me suis dit alors : « C’est mon devoir de conviction européenne que d’aller soutenir sa campagne. » Par ailleurs, son positionnement ni gauche ni droite me parle beaucoup. Cela fait quinze ans que j’attends qu’émerge une force politique au centre."

Retrouvez l'intégralité de l'article dans Le Monde